fres

Préparer l’arrivée de bébé en mode écologique

Comment s’équiper de façon écologique pour accueillir son bébé ? En piochant dans les conseils des proches expérimentés et de ses erreurs de débutante, Cintia, future maman et rédactrice chez les petits pois, partage les leçons qu’elle a apprise, lors des achats pour le nid de son bébé.

Sur la toile, on peut trouver facilement des exemples de listes de naissance écologiques et des conseils sur ce qui est indispensable pour l’accueil d’un bébé. Cependant, ce qui est essentiel pour l’un, ne l’est peut-être pas l’autre. De surcroît, il est difficile de se projeter dans les besoins d’un premier bébé. C’est pourquoi, réduire vos résolutions écologiques à une liste de cadeaux de naissance, peut vite finir en frustration. 

Au-delà des produits à acheter, une démarche écologique demande de comprendre nos besoins et beaucoup d’anticipation. Cet article, vous met dans les bonnes conditions pour bien choisir les objets qui accompagneront votre bébé. Parce que, bien sûr, il n’y a pas qu’une seule façon d’adapter notre quotidien à un mode vie plus écologique.  

Pourquoi préparer l’arrivée de bébé en mode écolo ?

Pour les économies  

Lorsqu’on se met à acheter de façon écologique, nos achats deviennent beaucoup plus cérébraux. En effet, on évalue l’objet sous toutes ses coutures : son utilité, sa compatibilité avec nos habitudes, sa durabilité, sa composition, sa fabrication, son transport…  

Avec l’analyse de tous ces paramètres, on finit par remplacer le jetable par le durable, le neuf par l’’occasion. Ou le reconditionné. De plus, comme cela demande du temps, on diminue le volume et la fréquence des achats. Parfois, ces achats deviennent plus onéreux, mais plus économes sur le long terme.  

Ainsi, en faisant le choix de consommer de façon écologique pour les affaires de bébé, on limite nécessairement nos dépenses. Dans la puériculture, cela se traduit par la limitation de ses achats d’équipement à l’essentiel ou au choix des objets à double ou triple usage et évolutifs.

Pour garder un intérieur minimaliste 

Faire le choix de la sobriété dans les achats de bébé impacte aussi l’organisation de la maison. Quand on se limite à l’essentiel, on limite le cumul d’objets. Cela peut faire le bonheur des minimalistes, des amoureux de la déco, aux accents nordiques ou normcores.  

Aussi, posséder peu de choses, c’est faciliter la tâche du ménage et du rangement de la maison. On évite les objets ramasse-poussière, les petits espaces encombrés, très casse-pieds à nettoyer. Sans parler des puzzles d’objets à monter et démonter dans le débarras. 

Pour le bien-être du bébé 

On fait facilement fi de ne pas savoir que les surfaces de nos meubles et vêtements sont pleines de substances toxiques et contribuent à la pollution domestique. Cependant, les bébés sont particulièrement fragiles face à ces substances, car leur organisme est en pleine maturation. 

Pour éviter le contact avec ces substances, mieux vaut privilégier des objets aux procédés de fabrication et aux matières écologiques. Si cette option n’est pas compatible avec votre bourse, l’occasion peut être une option. En effet, comme il s’agit d’objets (la plupart du temps) déjà utilisés, ils ont été lavés à maintes reprises. Ces substances toxiques seront moins présentes sur ces objets.  

Pour remplacer les objets par de l’affection 

S’il y a une profusion d’objets présents dans le marché de la puériculture, c’est qu’on sait – les marques savent – que devenir parent est une étape de la vie extrêmement angoissante pour beaucoup d’entre nous. Les marques exploitent le manque de confiance des parents, en détournant leur attention vers des objets censés remplir une insécurité.  

Ainsi, les objets pour bébé deviennent une façon de combler ces peurs et donnent aux parents l’impression qu’ils contrôlent la situation. A partir de là, on peut très facilement glisser dans une logique de remplissage des besoins du bébé avec des objets. Sauf qu’un nourrisson a besoin de peu choses : l’attention et l’amour de ses parents.   

 Comment choisir les gros équipements de puériculture en mode écolo ? 

Avant d’acheter, analysez votre quotidien et vos habitudes 

Souvent, dans les recommandations d’achat écologique, on parle de “mieux” acheter. Ceci ne veut pas forcément dire “dépensez tous vos sous” ou “achetez impérativement des produits marqués “écologiques”. Cela signifie plutôt : ’“achetez de façon raisonnée”. Pour cela, analysez votre façon de vivre et, surtout, vos contraintes quotidiennes.  

Cette gymnastique mentale est particulièrement efficace en ce qui concerne l’achat du gros équipement de bébé. Par exemple, la poussette : avez-vous besoin d’une poussette robuste avec un support pour poser quelques courses, car vous vous déplacez beaucoup (et parfois avec votre aîné·e) ? Ou une poussette avec des bonnes roues, car vous habitez en campagne ? Mais encore, une poussette facilement pliable et légère, car vous alternez avec un moyen de portage ?  

En vous créant des configurations de ce type, vous vous orienterez vers des produits qui seront au plus proche de vos besoins. Et vous ne vous retrouverez peut-être pas avec une poussette trio que vous n’utilisez qu’à moitié.  

Aussi, privilégiez les objets ayant plusieurs fonctions. Cela peut être une chancelière qui sert de couffin et sac de couchage. Mais aussi un sac à langer pouvant être aussi très pratique pour le travail, ou comme sac de week-end. Ou alors, changer un transat contre un matelas de sol, qui peut être utilisé plus longtemps par le bébé. 

Chez les petits pois, nous appliquons ce principe. Ainsi, nos produits sont toujours créés pour assumer plusieurs fonctions : les langes sont un vrai classique parce qu’ils sont utiles pendant toute la journée de l’enfant, du sommeil au repas. Nos couvertures sont suffisamment épaisses pour servir de tapis d’éveil. Et nos gants de toilette sont aussi efficaces comme débarbouillette que comme lingettes lavables.

Rénovez des meubles d’occasion avec des matériaux biosourcés 

Souvent, on possède des meubles inutilisés ou mal utilisés qu’on donne peu d’attention. Mais ils peuvent être des sacrés trésors pour l’arrivée de bébé. Qu’ils soient des vieilles affaires refilées par la famille ou des meubles qu’on affectionne, mais qu’on a du mal à donner une fonction, ils peuvent être rénovés à coup de pinceau et des petites modifications.  

Afin de réaliser ces petits travaux en respectant le bien-être du bébé, il est recommandé de repeindre ces meubles 2 mois avant l’accouchement. C’est le temps nécessaire pour purifier l’air ambiant des particules dispersées par les peintures et les vernis.  

Mais, dans une démarche écologique, l’idéal est d’utiliser des matériaux biosourcés. Comme les peintures biosourcées de chez Colibri ou les chaux traditionnelles de Capucine et Patine. Ce type d’apprêt sain limite la dispersion des particules toxiques dans l’air et, souvent, n’ont même pas d’odeur.  

Achetez le moins essentiel après l’accouchement 

Pour un premier bébé, il est sacrément difficile de se projeter dans ses besoins matériels. Il suffit de faire un tour sur Wemoms pour prendre l’ampleur de la difficulté :  une profusion de publications de mamans se questionnant sur la liste de naissance. Cette difficulté est due au fait que le bébé n’est tout simplement pas là ! Tant qu’on n’a pas encore fait connaissance avec notre petit cœur, cette difficulté sera toujours présente.  

Ainsi, il est très judicieux d’attendre que le bébé arrive pour faire les achats qui vous semble le moins essentiel. Ceux sur lesquels vous avez un doute. Ou ceux qui ne vous sécurise pas tant que cela.  

 Malgré le fait que c’est un tout petit être humain, il aura ses traits de caractère : certains objets le rassureront, d’autres pas du tout. Donc, ce n’est pas grave de ne pas avoir tout le rayon de puériculture chez soi ! Vous vous adapterez au fur et à mesure que vous connaitrez votre bébé 😊.  

Comment composer une layette de naissance écoresponsable ? 

Choisissez des vêtements confortables et quantité raisonnable 

En ce qui concerne le type de vêtements pour bébé, mieux vaut privilégier le confort et les belles matières. Ainsi, optez pour les pièces que le bébé va le plus utiliser et qui ne le gêneront pas : les bodies, les pantalons en jersey, les brassières, les bloomers, les combinaisons et les petits tricots. 

Ensuite, afin de bien jauger la taille et la quantité de vêtements à acheter, prenez en compte l’estimation de son poids à la naissance. Si ce n’est pas une petite crevette, les vêtements de taille naissance ne sont peut-être pas indispensables, car il ne les portera que pendant une petite semaine. Quant aux vêtements de taille 1 mois, ils sont portés environ 3 semaines.   

De plus, tout ce qui est mis au-dessus du body, peut être utilisé plusieurs fois sans lavage, s’il n’y a pas d’accident.  Demandez-vous combien de lessives vous êtes prêt·e à faire pendant la semaine et le temps nécessaire pour le séchage.  

La fiche des Supers Mamans m’a bien aidé à évaluer la quantité de vêtements à acheter. De mon côté, j’ai prévu* ceci jusqu’à ses 3 mois. :  

1 mois 

3  mois 

 * J’attends un gros bébé pour l’hiver et je prévois 1 machine tous les 3 jours.   

Astuce

Les bavoirs et les langes peuvent vous aider à éviter les accidents liés à l’allaitement, les repas et les régurgitations.  

Privilégiez les belles matières organiques  

Chez les petits pois, on prêche toujours la paroisse des matières organiques biologiques. Elles ont des qualités vraiment profitables pour le confort des enfants et pour la planète :  

Astuce

Vous pouvez acheter des vêtements en maille un peu plus grands et les plier au niveau de la taille et des ourlets. Ou opter pour des vêtements évolutifs. En effet, certaines marques, comme Manymouth ou Disana,   proposent des vêtements pour bébé avec des coupes pensées pour ces plis et aux matières adaptées à l’évolution physique du bébé. 

Et Vinted dans tout ça ?  

Non, Vinted n’est pas du tout une alternative écologique, malgré la possibilité de donner une seconde vie à notre garde-robe poussiéreuse. La cause ? Le fonctionnement de la plateforme qui incite aux achats impulsifs et aux transports des colis. 

Cependant, Vinted reste une alternative intéressante pour les parents au budget serré qui veulent acheter des vêtements de qualité et bio pour leur bébé. De plus, la plateforme regorge de petits habits pour bébé de marques sympas. 

Astuce

Pour ne pas être noyé·e dans l’overdose de produits de fast-fashion, je repère des marques intéressantes sur le net, ensuite je cible les annonces Vinted selon la marque en question.  



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *